Depuis plus de 10 ans la restauration rapide s’est imposée dans le pays de la gastronomie. Près de 10% des Français commandent leur repas de midi dans l’un des points de vente à emporter situés près de leur travail. Que ce soit par gain de temps ou que ce soit le résultat d’une tendance (notre société est de plus en plus nomade à l’heure de la pause déjeuner), le fait est que la restauration rapide n’a pas fini de parler d’elle. On fait le point.

Restauration rapide : On fait le point sur les tendances actuelles.

Restauration rapide : On fait le point sur les tendances actuelles.

Le snacking : des offres diversifiées qui répondent aux besoins du consommateur

A l’image des boulangeries pâtisseries qui sont de plus en plus nombreuses (90% cette année contre 50% en 2004) à proposer des formules déjeuners à partir de 6 euros en moyenne, la restauration rapide a multiplié ses points de vente et s’est diversifiée, afin de proposer des offres bon marché. Les fournisseurs de crêperie ou de points de vente à emporter, voient également cette tendance à travers les commandes qu’ils reçoivent : les clients souhaitent avoir de plus en plus de choix de produits à petit prix.

Selon Nicolas Nouchi de l’institut CHD Expert, le mode de consommation du client est en pleine mutation à cause de la conjoncture actuelle. Pour faire face à cette crise, le consommateur  fait attention à ses dépenses et l’alimentaire est le deuxième budget le plus révisé par celui-ci.

Restauration rapide et produits de qualité

Mais cette première tendance n’exclue pas pour autant la deuxième : la demande du consommateur de savoir ce qu’il met dans son assiette. Qui dit restauration rapide ne veut plus forcément dire malbouffe. Bien au contraire, pour preuve les produits de plus en plus de belle qualité que propose les grossistes en restauration.

Là encore les choses évoluent pour être au plus près des demandes du consommateur. Savez-vous quels sont les trois points sur lequel la vigilance du client est accrue en restauration rapide ? Qualité des produits, hygiène et le prix ne vient qu’en 3e position. Plus soucieux de son environnement et de ce qu’il a dans son assiette, le consommateur va être à la recherche de produits de bonne qualité, même pour son snacking de midi.

C’est pourquoi le fast-casual fait son entrée sur le marché français. Le fast casual est ce qui définit la restauration rapide haut de gamme. Aux États-Unis, cette tendance s’illustre par de nouvelles enseignes qui ont vu le jour et qui mettent en avant des produits de qualité à un prix juste et un besoin de transparence, avec notamment la préparation des plats devant le client. La dimension nutritionnelle des plats est aussi de plus en plus prise en compte dans les menus proposés.

En France la valeur du fait maison et des produits naturels a une place très importante y compris à l’heure de la pause déjeuner. A l’image de différents grands chefs Français qui s’ouvrent à cette tendance « restauration rapide »en proposant eux-mêmes des produits phares du snacking revisités (comme le burger Rossini de Paul Bocuse préparé avec du foie gras commandé directement chez un grossiste foie gras) ou bien en ouvrant leur propre point de vente snacking. Le premier à franchir le pas a été Alain Ducasse en 2002 et beaucoup d’autres l’ont suivi depuis dans cette démarche.

De plus en plus de chaines de restauration rapide propose des hamburgers de grande qualité.

De plus en plus de chaines de restauration rapide propose des hamburgers de grande qualité.

Ce qu’il faut retenir de cette tendance, c’est que ce type de restauration est en pleine mutation, tant sur la qualité des produits mis en avant (que les clients veulent plus naturels et sains), que sur le processus de préparation ou l’aménagement des espaces (de plus en plus de snacking proposent des tables et des chaises pour manger sur place). L’hyper connectivité joue également son rôle dans cette évolution en marche.