Après avoir été fortement orienté B to C, Samsung France, leader de la téléphonie et des téléviseurs, mise sur le développement de ses offres B to B. En 2011, sur 23,6 millions de téléphones mobiles vendus, et 11,4 millions de smartphones, Samsung France détient respectivement 40% et de 36,6%. Et le le groupe coréen ne compte pas s’arrêter là.

Le développement du marché des télécoms destinés aux entreprises et aux collectivités provoque l’ardeur de la compagnie. Jeudi 22 mars, Philippe Barthelet, le directeur Général Samsung France, déclare : « Nous avons des offres qui pourraient remplir les demandes des collectivités, des hôpitaux, des gares ».

Samsung b to b