En changeant l’évacuation de votre chaudière, vous avez augmenté ses performances ? Voilà qui devrait optimiser votre consommation d’énergie… Mais à propos, comment sont fixés les prix ? Depuis 2007, les particuliers, les professionnels et les collectivités bénéficient d’un marché ouvert à la concurrence pour les 3 principales énergies : pétrole, électricité et gaz.

Gaz et électricité : zoom sur les OM et les TRV

Deux types d’offres concernent les marchés du gaz et de l’électricité :

  • les offres de marché (OM) : les prix sont fixés librement par tous les fournisseurs ; ils sont calculés selon plusieurs critères comme la puissance souscrite par le client, la modulation saisonnière ou journalière, ou encore les besoins de stockage ;
  • les tarifs réglementés de vente (TRV) : ils concernent uniquement les fournisseurs historiques comme Engie et EDF, et sont fixés par les ministres chargés de l’Économie et de l’Énergie, sur avis de la CRE (Commission de régulation de l’énergie).

La formation du prix des énergies

Le prix des énergies est formé par la « chaîne des coûts » (transport, stockage, distribution, taxes…). Selon l’énergie, on distingue différents types de coûts.

Pétrole : le prix final est constitué du coût du pétrole brut, du raffinage, des taxes, du transport et de la distribution.

Gaz : la « chaîne des coûts » est constituée du prix de la molécule, du transport, du stockage, de la distribution, de la commercialisation et des taxes. Le gaz naturel est l’énergie dont le prix est le plus stable du marché, d’où l’intérêt de veiller aux bonnes performances de votre chaudière à condensation.

Electricité : la chaîne se compose du prix de l’électron, du transport, de l’équilibrage (stockage), de la distribution, de la commercialisation et des taxes.

Les taxes appliquées sur les énergies

Pétrole : les taxes comptent pour environ 60% du prix du pétrole. On distingue la TICPE (taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques) et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée).

Gaz : la réglementation sur le gaz prévoit une contribution (la CTA, contribution tarifaire d’acheminement), une taxe, la TICGN (taxe intérieure sur consommation de gaz naturel) et la TVA.

Électricité : la CTA, la CSPE (contribution au service public de l’électricité), les TCFE (taxes sur la consommation finale d’électricité) et la TVA.