Si pour certains, la comptabilité consiste à jongler avec les chiffres, il s’agit pourtant d’un service essentiel pour l’entreprise. Mais dans quelle mesure ? Quel en est l’intérêt ? Pour y répondre, il est préférable de voir en premier lieu ce qu’est la comptabilité, quels en sont les composants. C’est seulement après la définition de ses caractéristiques qu’il est possible d’en tirer l’intérêt.

Définition et composants de la comptabilité

Selon Larousse, la comptabilité constitue une procédure d’évaluation de l’activité économique d’une entreprise. Elle consiste à définir la liasse fiscale, soit le bilan comptable et le bilan fiscal pour clôturer un exercice comptable. Dans cette optique, la comptabilité se divise en trois outils de synthèse de la situation financière d’une entreprise. Le premier composant, la comptabilité générale, présente un caractère obligatoire. La comptabilité générale constitue la représentation globale de la situation économique de l’entreprise. Elle présente via le bilan annuel le résumé du patrimoine ou les avoirs de l’entreprise ainsi que ses résultats. La comptabilité générale consiste à compenser les transitions effectuées par les entreprises dans les comptes d’actif et de passif. Elle constitue surtout un moyen pour jauger l’état d’ensemble des finances d’une organisation.

Les deux derniers composants de la comptabilité d’entreprise sont quant à eux à caractère facultatif. La comptabilité de gestion ou comptabilité analytique représente le calcul des coûts engendrés par les activités d’une entreprise. Cela comprend l’évaluation des charges directes, indirectes, fixes et variables imputables aux opérations d’une entreprise. Elle consiste à déterminer la rentabilité d’une entreprise par la comparaison des coûts et des gains pour en tirer le coût de revient. Tout comme la comptabilité budgétaire, dernier composant de la comptabilité d’entreprise, elle est prévisionnelle. Elle permet d’établir les charges des produits à un temps donné.

Intérêt de la comptabilité

De ces définitions, les deux fonctions principales de la comptabilité sont le contrôle de gestion et l’analyse de la rentabilité. En tant qu’outil de gestion, la comptabilité permet d’analyser les comptes clients pour mettre en valeur les montants en souffrance. Elle permet également de prévoir les variations de caisse et l’évaluation des dépenses prévues et constatées. La comptabilité revêt ainsi un intérêt prévisionnel, comme il a été dit plus haut. Elle permet de définir le budget futur et de réviser les budgets établis pour une meilleure gestion.

La comptabilité donne une visibilité sur l’intégrité économique d’une entreprise par l’analyse du bilan comptable et du compte de résultat. Elle permet aux tiers et au personnel de se faire une idée des finances de l’organisation. Comme sa définition le souligne, il s’agit d’un état de synthèse de la situation financière d’une entreprise. Elle permet de constater la nature des relations de l’entreprise avec ses partenaires (banques, fournisseurs, clients, l’État) : solvabilité, dettes, pertes, profits.